ATELIERV-JPROYER-PORTRAIT-1

Jean-Philippe Royer

L’été de ses 13 ans, JEAN-PHILIPPE ROYER le passe avec son beau-frère, grand reporter- cameraman à l’ORTF, qui parcourt le monde et rapporte, à chacun de ses retours, le récit de ses voyages, en anecdotes, en aventures et en images. C’est dans le lien avec cet homme qui sera à la fois un conseil et son premier critique que nait la passion de JEAN-PHILIPPE ROYER pour la photographie. Il est très jeune mais il regarde, essaye, et fixe des instants par des clichés qui changent au fur et à mesure que son œil apprend. Aux mêmes époques de l’adolescence, il va travailler sur cette passion comme il va construire sa vie. C’est un autodidacte, un curieux, il aime le mouvement et ce qui évolue. Pour se faire de l’argent de poche, il entreprend des chantiers de peinture pendant les vacances. Les tâches sont d’abord simples, persiennes puis pièces entières mais très vite on lui confie de plus importantes missions. JEAN-PHILIPPE ROYER est perfectionniste. Il s’entoure d’artisans de qualité et monte une société dans le conseil et la réalisation de travaux en aménagement et décoration. En parallèle de ce projet, il vit sa passion pour la photographie. L’appareil qu’il a toujours sur lui l’accompagne partout, au gré de ses voyages lointains et dans son quotidien ; il fait entièrement partie de sa vie. Ses sujets sont variés ; portraits, architectures, paysages sont pour lui le meilleur reflet du monde actuel. Ils représentent sa vision de la vie.